Avis d’experts : comment faire bonne impression lors d’un entretien d’embauche ?

Avis d’experts : comment faire bonne impression lors d’un entretien d’embauche ?

La première impression est toujours la bonne, si l’on en croit le dicton populaire. La formule est d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit d’un entretien d’embauche. Trois experts du recrutement détaillent les attitudes à adopter et celles à éviter pour réussir sa première impression et transformer l’essai !

« Oubliez le mythe du candidat parfait ! » - Elise Leygonie, Chargée de projets RH, SEGULA Technologies.

Elise-Leygonie« Tous les postes ne demandent pas systématiquement d’avoir un charisme éblouissant et une assurance à toute épreuve. Le recruteur adapte ses exigences au type de public qu’il recrute : on attendra davantage de confiance en soi de la part d’un Directeur Commercial de 15 ans d’expérience que d’un jeune développeur informatique débutant. De la même façon, on pardonne plus facilement à un candidat timide et/ou maladroit qu’à quelqu’un qui se montre trop sûr de lui. Alors pas de complexes, vous êtes comme vous êtes, avec vos qualités et vos défauts !

Dans chaque entretien, il y aura un moment où vous devrez parler de vous, de votre parcours. Si vous ne savez pas comment vous lancer, préparez avec soin votre première phrase et apprenez-là par cœur « Céline X, je suis diplômée de l’école X en 2005 et j’ai une expérience de 10 ans en contrôle de gestion dans le milieu de l’ingénierie. » Pour la suite, cela viendra beaucoup plus facilement et naturellement, puisque vous vous serez lancé une première fois.

Pour le côté pratique, un peu de bon sens : préparez votre trajet afin d’arriver 10 minutes en avance (de nombreux sites peuvent vous y aider) ; emportez toujours quelques exemplaires de votre CV, de quoi noter, votre carte d’identité. Pour les fumeurs, on oublie la cigarette fumée juste avant de serrer la main du recruteur : l’odeur du tabac froid qui flotte durant tout l’entretien peut vraiment indisposer votre interlocuteur…

Enfin, préparez votre entretien : allez consulter le site de l’entreprise, regardez leurs dernières actualités. On ne pardonnera pas à un candidat de ne pas s’être renseigné sur l’entreprise. Vous cherchez un poste ou vous voulez CE poste ? C’est un bon indicateur de votre motivation ! »

« Il n’y a rien de pire qu’un candidat qui joue un rôle de composition ! » - Pierre Decolfmacker, Responsable du Recrutement chez LGM Group

Pierre-DECOLFMACKER« On a presque tout dit sur l’entretien d’embauche et la manière de le préparer, les erreurs à ne pas commettre, l’attitude à adopter. Énoncer des vérités générales sur le sujet est donc très péremptoire, car la vérité c’est qu’il y a autant de manières de (bien) faire que de recruteurs, l’entretien d’embauche restant, malgré tout le professionnalisme dont le recruteur peut être doté, un exercice très subjectif. Ça n’est jamais qu’un être humain, qui échange avec un autre être humain.

Toutefois, tous les recruteurs s’accordent à dire que dans la majorité des cas, l’entretien se joue dans les 5 premières minutes (voire dans les 60 premières secondes). Cette première impression repose sur une alchimie complexe entre une attitude, une gestuelle, une présentation et un phrasé qui vont « parler » au recruteur. C’est de cela dont il s’agit : un exercice de séduction du recruteur ou tout au moins de ce qu’il représente, c’est-à-dire une société avec des valeurs partagées par tous les collaborateurs et une multitude de particularités propres à chacun d’entre eux. L’enjeu est de permettre au recruteur de projeter le candidat dans son entreprise, en identifiant chez lui un socle de valeurs qu’ils ont en commun et des spécificités qui apporteront quelque chose en plus.

La seule clé est donc, selon moi, de jouer la transparence : on ne rejoint pas une entreprise sur un coup de bluff, on cherche à s’engager avec une entreprise parce qu’on croit qu’on peut grandir avec elle en contribuant à son évolution. C’est un engagement basé sur une confiance réciproque. Aussi, se montrer tel que l’on est, ne forcer aucun trait mais n’en masquer aucun, ne pas mettre un costume ou un tailleur si ça nous donne de l’urticaire, croiser les jambes si ça permet de limiter la bougeotte, croiser les bras si ça permet de gagner une contenance…peu importe. Il faut avant tout trouver un « costume de candidat » dans lequel on est à l’aise et ne pas travestir ce que l’on pense ou ce que l’on est, pour rentrer dans un moule qui n’est pas le nôtre : il n’y a rien de pire qu’un candidat qui joue un rôle de composition ! »

« Vous serez évalué(e) sur votre expression non verbale qui révélera votre personnalité » - Véronique RIVERA, dirigeante fondatrice, VERINIS solutions recrutement

Portrait-Rivera-012-r1 « Bravo ! vous avez obtenu un entretien avec un recruteur et c’est l’étape décisive pour décrocher le job de vos rêves ! Vous devez vous présenter sous votre meilleur jour. Mais outre la préparation de votre entretien, vous serez aussi évalué(e) sur votre expression non verbale qui révélera votre personnalité même si ce ne sont pas des critères objectifs de sélection. Soignez les 5 premières minutes de l’entretien avec une poignée de mains ferme. Vos mains ne doivent ni être collantes ni moites. Adoptez un regard franc sans être fixe ou insistant et adoptez une posture droite, ouverte, dynamique. Ne négligez pas votre apparence. Soyez confortable dans une tenue propre, correcte et adaptée dans laquelle vous vous sentez bien et êtes à l’aise, mais ne surjouez pas avec une dose de parfum trop importante qui peut gêner votre interlocuteur. Évitez également un maquillage outrancier, des ongles sales ou écaillés par un vernis en fin de course ! Prenez le temps de bien vous asseoir au fond de la chaise si on vous l’accorde. Évitez les bras croisés, signe de fermeture à l’échange, l’attitude avachie sur le siège qui induit une certaine impertinence, de jouer avec votre stylo, de taper du pied… signes d’anxiété. Et surtout n’arrivez pas en mâchant du chewing-gum ou en continuant une conversation sur votre téléphone. Cela peut être rédhibitoire. Soyez dans l’échange constructif sans froncer de trop les sourcils, signe de désaccord avec votre interlocuteur et pensez à mettre votre téléphone sur vibreur. Enfin, adoptez une attitude naturelle et positive : celle-ci pourra se révéler gagnante ! »

le 03/11/2016 par Rozenn Perrichot

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus de conseil de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies