Agroalimentaire : l’élevage recrute malgré la crise

Agroalimentaire : l’élevage recrute malgré la crise

Depuis dix ans, le secteur de l’élevage enregistre une hausse constante de ses recrutements. Les éleveurs font face à un besoin croissant de main-d’œuvre et cherchent à embaucher des salariés qualifiés.  

Depuis 2004, le secteur de l’élevage a vu ses recrutements doubler, atteignant les 25 000 emplois en 2014, CDD et CDI confondus. La demande est plus ou moins forte selon les régions, et l’Ouest fait figure de proue avec sa forte demande en main d’œuvre qualifiée. "Nous sommes plus sollicités par des entreprises qui cherchent quelqu'un que par des personnes à la recherche d'un emploi", indique Amédée Hardy, directeur du centre de formation en élevage de Canappeville, dans l’Eure.

Un métier qui a évolué

Souffrant d’une image souvent négative, ce secteur a pourtant évolué et offre aujourd’hui de meilleures conditions de travail, avec des semaines plus structurées et moins chargées. « Je travaille aux 35 heures. Un week-end sur trois est travaillé mais avec des plannings établis bien à l'avance, ce qui permet de s'organiser pour ses loisirs", explique Noémie Grégoire, 23 ans, salariée d'un élevage laitier en Loire-Atlantique. Par ailleurs, les évolutions salariales peuvent être rapides et attractives.

Signe que l'opinion commence à évoluer au sujet des métiers de l'agroalimentaire, le secteur de l'élevage attire de plus en plus de personnes en reconversion professionnelle. Le pari semble gagnant si l'on regarde les résultats de l’Association emploi-formation d’Ille-et-Vilaine. En effet, au sortir de leur formation après trois mois, le pourcentage d’embauches immédiates en CDI dans les métiers de l'élevage a atteint les 85% lors la dernière session.

Un secteur en mutation, des éleveurs qui se (ré)forment

L’évolution des élevages se traduit aujourd’hui par une concentration des exploitations. Les petites fermes, elles, disparaissent. Les éleveurs voient donc leurs missions se diversifier pour se rapprocher du modèle traditionnel de chef d’entreprise qui emploie des salariés. Ils se forment aux techniques de management, de communication et doivent être à même d’assurer le volet administratif. La formation est d’autant plus nécessaire pour les petits élevages qui embauchent pour la première fois.

le 07/03/2016 par Rozenn Perrichot

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Les dernières offres d'emploi agroalimentaire

Ingenieur Agroalimentaire H/F

Alsace Intérim recrutement Alsace Intérim

Alsace Intérim

Sélestat - 67

CDI

hier

Agent de Production Agroalimentaire H/F

Triangle Intérim recrutement Triangle Intérim

Triangle Intérim

Electromécanicien Secteur Agroalimentaire H/F

Manpower recrutement Manpower

Manpower

Nuits-Saint-Georges - 21

CDI

12/05/2017

Chef de Secteur Agroalimentaire H/F

Emergences RH recrutement Emergences RH

Emergences RH

Jura - 39

CDI

10/05/2017

Agent de Conditionnement Agroalimentaire H/F

Idea Service recrutement Idea Service

Idea Service

Colmar - 68

Travail temporaire - 3 mois

29/04/2017

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies